Aperçu des modèles de marché CFD

Les CFD de gré à gré sont généralement organisés sous l’un des trois modèles suivants : accès direct au marché (DMA), agence de courtage ou le modèle souvent utilisé de Market Maker.

IB exploite le modèle DMA qui est le plus transparent des trois. Dans ce modèle, le fournisseur couvre l’ordre CFD immédiatement sur le marché physique sous-jacent, et le CFD est exécuté au prix de la couverture. Cela sert à améliorer la transparence des prix et la rémunération du prestataire est généralement fondée uniquement sur une commission plutôt qu’un mark up ou down.

Avec le modèle DMA, les clients professionnels d’IB peuvent ajouter des prix à la bourse de l’action de la même manière qu’ils le feraient pour négocier des actions. Comme IB associe tout de suite les ordres CFD à un ordre de couverture, un ordre CFD non commercialisable crée un ordre non commercialisable correspondant pour l’action sous-jacente de la bourse. Les clients peuvent visualiser leur « ordre » dans le carnet d’ordre level 2.

En outre tous les ordres, qu’ils soient commercialisables ou non, bénéficient de la technologie SmartRouting qui garantit  la meilleure exécution en acheminant l’ordre vers l’un des marchés sous-jacents (LSE, CHI-X, Turquoise, BATS ou en interne par rapport  à d’autres ordres de leurs clients).

Le modèle agence de courtage ressemble au modèle DMA car les ordres sont directement couverts par le marché couvert sous-jacent. Cependant, dans ce modèle, les clients ne verront pas leurs ordres limites sur les échanges étant donné que les ordres sont détenus par le fournisseur et ne sont soumis que lorsqu’ils deviennent commercialisables.

En revanche, selon le modèle traditionnel Market Maker, le fournisseur de CFD prend en compte tous les ordres dans son carnet d’ordre et reste discret quant à la façon dont l’ordre est couvert ou contrebalancé en utilisant des options, warrants, contrats à terme, ou directement par le biais du sous-jacent. Le fournisseur commercialise souvent l’offre sans commission. Ici, les prix sont calculés selon le modèle du fournisseur qui intègre un profit dans le spread cours acheteur – cours vendeur. Ce modèle est souvent associé avec un écartement des spread sur les marchés turbulents et la possibilité de coter de nouveaux prix.