Quelles formules utiliser pour calculer la marge sur des options ?

Overview: 

Il existe de nombreuses formules pour calculer l'exigence de marge des options.  La formule utilisée dépend du type d'option ou de la stratégie déterminée par le système.  Il existe un nombre important de formules détaillées qui sont appliquées à diverses stratégies.  Pour trouver ces informations, rendez-vous sur la page d'accueil IBKR sur www.interactivebrokers.com.  Choisissez le menu Trading et cliquez sur Marge.  Depuis la page Exigences de marge, cliquez sur l'onglet Options.  Sur cette page, vous trouverez un tableau qui liste toutes les stratégies possibles, et les différentes formules utilisées pour calculer la marge de chaque.

Background: 

Les informations ci-dessus s'appliquent pour les options sur actions et les options sur indices.  Les options sur contrats à terme emploient une méthodologie complètement différente appelée la marge SPAN.  Pour plus d'informations sur la marge SPAN, faites une recherche sur cette page pour « SPAN » ou « marge d'option sur contrats à terme ». 

Comment calculer les exigences de marge sur les contrats à terme et options sur contrats à terme ?

Overview: 

Les options sur contrats à terme, ainsi que les marges sur contrats à terme, sont régies par la bourse via un algorithme de calcul connu sous le nom de marge SPAN.  Pour plus d’informations sur le SPAN et son fonctionnement, veuillez rechercher le site du groupe CME, www.cmegroup.com.  À partir de leur site, vous pouvez lancer une recherche sur le SPAN, qui vous mènera à des informations sur le sujet et son fonctionnement.  Le système d’analyse de risque de portefeuille standard est une méthodologie hautement sophistiquée qui calcule les exigences de garantie de bonne exécution en analysant les hypothèses de pratiquement n’importe quel scénario de marché.

Background: 

Voici comment le SPAN fonctionne en général :

Le SPAN évalue le risque global du portefeuille en calculant la pire perte possible qu'un portefeuille de dérivés et d'instruments physique puisse raisonnablement subir sur une période de temps donnée (en général un jour de trading). Ceci est réalisé en calculant les gains et les pertes que le portefeuille subirait sous différentes conditions de marché.  Au cœur de cette méthodologie se trouve l'éventail de risque SPAN, un ensemble de valeurs numériques qui indiquent la façon dont un contrat en particulier va prendre ou perdre de la valeur sous différentes conditions. Chaque condition est appelée un scénario de risque. La valeur numérique de chaque scénario de risque représente le gain ou la perte que ce contrat précis peut subir pour une combinaison précise de variation de prix (ou prix sous-jacent) , variation de volatilité, et baisse de temps à l'échéance. 

Les fichiers de marge SPAN sont envoyés à IBKR à des intervalles spécifiques tout au long de la journée par la bourse et sont connectés à un calculateur de marge SPAN.  Toutes les options sur contrats à terme continueront d’être calculées comme présentant un risque jusqu’à ce qu’ils soient expirés hors du compte ou qu’ils soient clôturés.  Le fait qu’ils soient en dehors du cours n’a pas d’importance.  Tous les scénarios doivent prendre en compte ce qui pourrait se produire en cas de volatilité extrême du marché, et en tant que tel, l’impact sur la marge de ces options sur contrats à terme sera pris en compte jusqu’à ce que la position d’option cesse d’exister.  Les exigences de marge SPAN sont comparées aux scénarios de mouvements de marché extrêmes prédéfinis par IBKR et le plus élevé des deux est utilisé comme exigence de marge.

Frais réglementaires pour options (ORF)

L'ORF représente des frais de bourse que l'OCC collecte des membres compensateurs, dont IBKR fait partie. Son objectif est de compenser les frais de Bourse liés à la supervision et réglementation du marché des options (ex., surveillance de routine, enquêtes, et activités d'application et interprétation de politiques et règlements). Les frais ont été initiés par le CBOE mi-2009, par l'BOX, ISE et PHLX en janvier 2010, par l'AMEX et ARCA en mai 2011, par Nasdaq en janvier 2012, par C2 en août 2012, par Miami en janvier 2013, par ISE GEMINI en août 2013, par BATS en février 2015, par Nasdaq BX en février 2016, par BATS EDGX en février 2017, par PEARL en février 2017 et par MERCURY et EMERALD en février 2019. Ils sont actuellement appliqués aux ordres clients à un taux de 0.02135 $ par contrat d'option coté aux États-Unis avec le taux par bourse comme suit : 

BOURSE ORF
AMEX 0.0055
ARCA 0.0055
BATS 0.0001
BOX 0.00295
CBOE 0.0017
C2 0.0003
EDGX 0.0001
EMERALD 0.0006
ISE 0.0000
GEMINI 0.0000
MERCURY 0.0004
MIAX 0.0019
NOM 0.0000
NASDAQBX 0.0005
PEARL 0.0018
PHLX 0.0000
Total 0.02135

Veuillez noter que l'ORF est appliqué à toutes les transactions, achat ou vente, en plus des commissions d'IBKR, ainsi que tout frais de bourse existant (ex. retrait de liquidités) et sera indiqué sur le relevé d'activé comme Frais réglementaires.

Présentation des frais

Nous recommandons aux clients ainsi qu'aux clients éventuels de consulter notre site où les frais sont exposés en détails.

Ci-dessous une présentation des frais les plus communs :

1. Commissions - varient en fonction du type de produit et de la bourse et si vous avez choisi un régime en forfait ou sans forfait. Dans le cas des actions des États-Unis, par exemple, nous facturons 0.005 $ par action avec un minimum de 1.00 $ par transaction.

2. Intérêt - l'intérêt est facturé sur les soldes débiteurs sur marge et IBKR utilise des benchmarks internationalement reconnus sur les dépôts overnight comme base pour déterminer les taux d'intérêts. Nous appliquons ensuite un spread autour du taux d'intérêt référence (« BM ») par niveau, pour que les soldes plus importants reçoivent de taux toujours meilleurs, pour déterminer un taux effectif.  Par exemple, dans le cas de prêts libellés en USD, tle taux de référence est le taux effectif du Fed Funds et un spread de 1.5 % est ajouté au benchmark pour les soldes jusqu'à 100,000 $.  De plus, les individus pratiquant la vente à découvert doivent être conscients des frais spéciaux exprimés en intérêts journaliers où l'action empruntée pour couvrir la vente à découvert est considérée comme « difficile à emprunter ». 

 3. Frais de Bourse - varient également selon le type de produit et la bourse. Par exemple, dans le cas d'options sur actions US, certaines bourses facturent des frais pour le retrait de liquidités (ordres au marché ou ordres limites négociables) et fournissent des paiements pour les ordres qui ajoutent des liquidités (ordre limite). De plus, de nombreuses bourses facturent des frais pour les ordres annulés ou modifiés.

4. Données de marché - vous n'êtes pas tenu de vous abonner aux données de marché, mais si vous le faites vous pourrez être soumis à des frais mensuels qui dépendront du prestataire et de son offre d'abonnement. Nous proposons un outil Assistant de données de marché qui vous aide à choisir le service d'abonnement aux données de marché qui vous convient selon le produit que vous souhaiter trader. Pour y accéder, connectez-vous au Portail, cliquez sur la section Assistance puis sur le lien Assistant de données de marché

5. Frais minimums mensuels d'activité - comme nous proposons nos services à des traders actifs, nous exigeons que les comptes génèrent un minimum en commissions par mois ou qu'ils soient facturés de la différence en frais d'activité. Le minimum est de 10 $ par mois.

6. Divers - IBKR autorise un retrait gratuit par mois et facture des frais pour tout autre retrait ultérieur. De plus, certains frais sont répercutés pour les demandes de transactions annulées, exercice et attributions d'options et de contrats à terme et frais de garde ADR.

Pour plus d'informations, consultez notre site et sélectionnez une option dans le menu Tarification.

 

Qu'est-ce que le SMA et quel est son fonctionnement ?

Overview: 

SMA désigne les comptes Special Memorandum, qui ne représentent ni des titres ni des espèces, mais une ligne de crédit créé quand la valeur marchande des titres est en Reg. La valeur du compte T margin augmente. Son objectif est de préserver le pouvoir d'achat que les gains non réalisés fournissent pour les achats suivants qui, sans ce traitement, ne seront assurés que par le retrait des liquidités excédentaires et leur dépôt au moment du prochain achat. Dans ce sens, le SMA aide à maintenir une valeur de compte stable et réduit les transactions d'approvisionnement superflues.

Si le SMA augmente quand le valeur du titre augmente, il ne baisse pas si le titre perd de la valeur. Le SMA ne baissera que lorsque des titres seront achetés ou des espèces seront retirées, et la seule restriction concernant son utilisation est que les achats ou retraits ultérieurs ne doivent pas faire baisser le compte en dessous de la marge de maintenance requise. Les transactions qui peuvent faire augmenter le SMA sont les dépôts d'espèces, le revenu en intérêts, les dividendes reçus ou les ventes de titres (50 % des recettes nettes). Il est important de noter que le solde du SMA représente un regroupement de chaque entrée comptable historique impactant son niveau en commençant par le moment où le compte a été ouvert. Au vu temps et du volume d'entrées que cela représente généralement, concilier le niveau actuel du SMA depuis les relevés d'activité journaliers est possible, mais peu pratique. 

Pour illustrer le fonctionnement du SMA, supposons que titulaire de compte dépose 5,000 $ et achète 10,000 $ de titres ayant une valeur d'emprunt de 50 % (ou une exigence de marge égale à 1 – valeur d'emprunt, ou 50 % également). Les valeurs de compte avant et après apparaîtraient comme suit :

Élément
Description
Événement 1 - Dépôt initial
Événement 2 - Achat d'actions
A.
Trésorerie
5,000 $
(5,000 $)
B.
Valeur marchande de la position longue sur l'action
0 $
10,000 $
C.
Valeur nette de liquidation/AVE* (A + B)
5,000 $
5,000 $
D.
Exigence de marge initiale (B * 50 %)
0 $
5,000 $
E
Fonds disponibles (C - D)
5,000 $
0 $
F.
SMA
5,000 $
0 $
G.
Pouvoir d'achat
10,000 $
0 $

Ensuite, supposons que la position longue sur action augmente à 12,000 $. Cette augmentation de 2,000 $ en valeur marchande créerait un SMA de 1,000 $, ce qui permet au titulaire du compte de : 1) acheter des titres supplémentaires pour une valeur de 2,000 $ sans déposer de fonds supplémentaires et en supposant un taux de marge de 50 % ; ou 2) retirer 1,000 $ en espèces, qui peuvent être payés en augmentant le solde de débit si le compte ne contient pas d'espèces. Voir ci-dessous :

Élément
Description
Événement 2 - Achat d'actions
Événement 3 - Augmentation de l'action
A.
Trésorerie
(5,000 $)
(5,000 $)
B.
Valeur marchande de la position longue sur l'action
10,000 $
12,000 $
C.
Valeur nette de liquidation/AVE* (A + B)
5,000 $
7,000 $
D.
Exigence de marge initiale (B * 50 %)
5,000 $
6,000 $
E
Fonds disponibles (C - D)
0 $
1,000 $
F.
SMA
0 $
1,000 $
G.
Pouvoir d'achat
0 $
2,000 $

*AVE désigne un avoir avec valeur d'emprunt qui, dans cet exemple, est égal à la valeur nette de liquidation.

Pour finir, veuillez noter que le SMA est un Reg. Le concept T est utilisé pour évaluer si les comptes titres détenus par IB LLC sont conformes aux exigences de marge initiale d'un jour à l'autre et n'est pas utilisé pour déterminer la conformité avec les exigences de marge de maintenance que ce soit intraday ou d'un jour à l'autre. Il n'est également pas utilisé pour déterminer si les comptes de contrats sont conformes à la marge. De la même manière, les comptes déclarant un SMA négatif d'un jour à l'autre, ou si les exigences de marge Reg. T prennent effet (15 h 50 ET) peuvent faire l'objet de liquidations de positions pour assurer la conformité à la marge.

 

 

FAQ : Titres sujets à des exigences particulières

Nous faisons face à une volatilité sans précédent pour GME, AMC, BB, EXPR, KOSS et un certain nombre d'autres titres des États-Unis qui nous a obligé à réduire l'effet de levier précédemment proposé pour ces titres, et, dans certains cas, limiter le trading à des transactions de réduction de risque. Retrouvez ci-dessous une FAQ concernant ces mesures.

 

Q : Y a-t-il des restrictions actuelles sur le trading de titres de GME et autres titres ayant été sujets à cette volatilité élevée ?

R : IBKR ne restreint actuellement pas ses clients de trader des actions de AMC, GME, BB, EXPR, KOSS ou d'autres actions ayant été sujettes à une volatilité de marché extrême. Cela comprend l'ouverture de nouvelles positions ou la clôture de positions existantes.

Comme beaucoup d'autres courtiers, IBKR a placé des options en clôture uniquement sur certaines des actions ayant fait face à la récente volatilité du marché, pour une période donnée. Ces restrictions ont été levées.

IBKR n'a pas restreint la capacité des clients à clôturer des positions existantes et ne prévoit pas de le faire.

 

Q: Puis-je utiliser les marges pour trader des actions, options et autres dérivés sur ces produits avec IBKR ?

R : IBKR a augmenté ces exigences de marge pour les titres de GME et d'autres titres des États-Unis sujets à la volatilité récente, notamment jusqu'à 100 ù de marge requise pour les positions longues et 300 % pour les positions à découvert. Vous pouvez voir ces exigences de marge sur votre plateforme de trading avant de passer un ordre.

 

Q : Pourquoi IBKR a placé ces restrictions sur ma capacité à ouvrir de nouvelles positions sur certains titres ?

R : IBKR a pris ces mesures pour des raisons de gestion de risque, pour protéger l'entreprise et ses clients d'être victimes de pertes importantes en raisons de fluctuations de prix sur un marché volatile et instable.

IBKR reste préoccupé par les effets de cette volatilité inhabituelle sur les chambres de compensation, courtiers et acteurs du marché.

 

Q: IBKR ou ses filiales ont-ils des positions dans ces produits, qu'ils protègent en plaçant ces restrictions ?

: Non. IBKR ne possède aucune position propre sur ces titres.

 

Q : Pourquoi IBKR a-t-il été autorisé à placer ces restrictions ?

R : Conformément à l'accord client, IBKR peut refuser tout ordre à sa seule discrétion.

IBKR a également le droit de modifier les exigences de marge pour toute position ouverte ou nouvelle à tout moment, à sa seule discrétion. Il s'agit en effet de l'argent d'IBKR prêté pour un transaction sur marge.

 

Q : Ces restrictions s'appliquaient-elles à tous les clients d'IBKR ou seulement certaines ?

R : Toutes les restrictions (toutes les limites sur l'ouverture de nouvelles positions et augmentations de marges) s'appliquaient à tous les clients d'IBKR. Elles étaient placées sur les titres et non sur les clients.

 

Q : Mon argent est-il à risque chez IBKR ? IBKR a-t-il subit des pertes matérielles ?

R : IBKR n'a subit aucune perte matérielle. Grâce à sa gestion prudente du risque, IBKR a su gérer la volatilité du marché. Quoi qu'il en soit, les capitaux propres d'IBG LLC s'élèvent à plus de 9 milliards de dollars, plus de 6 milliards de dollars en plus des exigences réglementaires.

 

Q : Que va faire IBKR dans le futur ? Comment en serais-je informé(e) ?

R : IBKR continuera de surveiller les développements du marché, et nous prendrons les décisions selon les conditions de marché. Pour plus d'informations, veuillez continuer de consulter notre site.

FAQs: Securities subject to Special Requirements

We are seeing unprecedented volatility in GME, AMC, BB, EXPR, KOSS and a small number of other U.S. securities that has forced us reduce the leverage previously offered to these securities and, at times, limit trading to risk reducing transactions. Outlined below are a series of FAQs relating to these actions.

 

Q: Are there any current restrictions on my ability to trade GME and the other US securities that have been subject to the recent heightened volatility?

A: IBKR is currently not restricting customers from trading shares of AMC, GME, BB, EXPR, KOSS or the other stocks that have been the subject of extreme market volatility. That includes orders to open new positions or close existing ones.

Like many brokers, IBKR placed limits on opening new positions in certain of these securities for a period of time. Those restrictions have since been lifted.

IBKR has not restricted customers’ ability to close existing positions and does not plan to do so.

 

Q: Can I use margin in trading stocks, options or other derivatives on these products through IBKR?

A: IBKR has increased its margin requirements for securities in GME and the other US securities subject to the recent volatility, including up to 100% margin required for long positions and 300% margin on the short side. You can see these margin requirements in your trading platform prior to submitting an order.

 

Q: Why did IBKR place these restrictions on my ability to open new positions in certain securities?

A: IBKR took these actions for risk management purposes, to protect the firm and its customers from incurring outsized losses due to wild swings in prices in a volatile and unstable marketplace.

IBKR remains concerned about the effect of this unnatural volatility on the clearinghouses, brokers and market participants.

 

Q: Does IBKR or its affiliates have positions in these products that it was protecting by placing these restrictions?

A: No. IBKR itself has no proprietary positions in any of the securities.

 

Q: What allowed IBKR to place those restrictions?

A: Pursuant to its customer agreement, IBKR may decline to accept any customer’s order at IBKR’s discretion.

IBKR also has the right to modify margin requirements for any open or new positions at any time, in its sole discretion. After all, IBKR is the one whose money is being loaned in a margin trade.

 

Q: Did those restrictions apply to all or just some of IBKR’s customers?

A: All restrictions – all limits on opening new positions and margin increases – applied to all IBKR customers. They were placed based on the security, not based on the customer.

 

Q: Is my money at IBKR at risk? Has IBKR suffered material losses?

A: IBKR did not incur substantial losses. Through its prudent risk management, IBKR has navigated this market volatility well. In any event, on a consolidated basis, IBG LLC exceeds $9 billion in equity capital, over $6 billion in excess of regulatory requirements.

 

Q: What will IBKR do going forward? How will I know?

A: IBKR will continue to monitor developments in the market, and will make decisions based on market conditions. For current information, please continue to visit our website.

Attribution d'options avant échéance

Un vendeur d'options américaines peut se voir attribuer un exercice à tout moment jusqu'à l'échéance de l'option. Cela signifie que le vendeur de l'option peut recevoir une attribution à tout moment après qu'il ou elle a vendu l'option jusqu'à l'exercice de l'option ou jusqu'à ce que le vendeur du contrat d'options clôture sa position en le rachetant à la fermeture. Un exercice anticipé peut survenir lorsque le détenteur d'une option d'achat ou de vente invoque ses droits avant l'échéance. En tant que vendeur de l'option, vous n'avez pas le contrôle de l'attribution et il est impossible de savoir exactement que cela pourrait arriver. En général, le risque d'attribution devient de plus en plus grand à l'approche de l'échéance, cependant, l'attribution peut encore arriver à tout moment lors du trading d'options américaines.

Option de vente à découvert

Lors de la vente d'un option de vente, le vendeur a l'obligation d'acheter l'action ou l'actif sous-jacent à un prix donné (prix de levée) dans un créneau donné (date d'échéance). Si le prix d'exercice de l'option est inférieur au cours actuel de l'action, le détenteur de l'option ne gagne pas en valeur en vendant l'option de vente au vendeur car la valeur de marché est supérieure au prix de levée. À l'inverse, si le prix de levée de l'option est supérieur au cours de l'action actuel, le vendeur de l'option sera confronté au risque d'attribution.

Option d'achat à découvert
Vendre une option d'achat donne le droit au propriétaire de l'option d'achat de vendre ou d'« appeler » l'action au remboursement pour le vendeur dans un créneau donné. Si le prix de marché de l'action est inférieur au prix de levée de l'option, le détenteur de l'option de vente n'a pas d'avantage à appeler l'action au remboursement à un montant plus élevé que la valeur de marché. Si la valeur de marché de l'action est supérieure au prix d'exercice, le détenteur de l'option peut appeler l'action au remboursement à un prix inférieur à la valeur de marché. Les options d'achat à découvert sont confrontées au risque d'attribution lorsqu'ils sont dans le cours ou s'il y a un dividende à venir et que la valeur intrinsèque de l'option d'achat est inférieure au dividende.

Qu'adviendra-t-il de ces options ?
Si une option d'achat à découvert est attribuée, le détenteur se verra attribuer des actions à découvert. Par exemple, si les actions de l'entreprise ABC s'échangent à 55 $ et qu'une option d'achat à découvert au prix de levée de 50 $ est attribuée, l'option d'achat à découvert serait convertie en actions à découvert à 50 $. Le détenteur de compte pourrait ensuite décider de clôture la position à découvert en rachetant les actions au prix du marché de 55 $. La perte nette serait de 500 $ pour 100 actions, moins le crédit reçu lors de la vente de l'option d'achat.

Si une option de vente est attribuée, le détenteur se verrait attribuer des actions longues au prix d'exercice de l'option de vente. Par exemple, avec les actions de XYZ s'échangeant à 90 $, le vendeur de l'option de vente se voit attribuer des actions au prix de levée de 96 $. Le vendeur de l'option de vente est responsable de l'achat d'action au-dessus du prix du marché au prix de levée de 96 $. Supposons que le détenteur de compte clôture la position longue à 90 $, la perte nette serait de 600 $ pour 100 actions, moins le crédit reçu de la vente de l'option de vente.

Déficit de marge de l'attribution d'option
Si l'attribution a lieu avant l'échéance et que la position entraîne un déficit de marge, conformément à notre politique de marge, les comptes font l'objet d'une liquidation automatique pour ramnenr le compte dans les exigences de marge. Les liquidations ne se limitent pas uniquement aux actions résultant de la position d'option. 

De plus, pour les comptes qui se sont vus attribuer la jambe à découvert d'un spread d'option, IBKR n'exercera PAS les longues positions détenues dans le compte.  IBKR ne peut pas deviner les intentions du détenteur de la position longue, et l'exercice de la position longue avant l'échéance fera perdre la valeur temps de l'option, qui pourrait être réalisées par la vente de l'option.

Exposition post-échéance, opérations sur titre et événements ex-dividende
Interactive Brokers prend des mesures proactives pour atténuer le risque, par rapport à certains événements liés à des échéances ou opérations sur titres. Pour plus d'informations concernant notre politique d'échéance, veuillez consulter l'article « Liquidations liées à l'échéance et aux opérations sur titres ».

Les détenteurs de compte peuvent se référer au document Characteristics and Risks of Standardized Options qui est fourni par IBKR à chaque client admissible au trading d'options lors de l'ouverture du compte et qui explique clairement les risques de l'attribution. Ce document est également disponible sur le site de l'OCC.

Comment les cours de clôture des options sur titres des États-Unis sont-ils déterminés ?

Les cours qu'IB utilise pour marquer les options sur titres cotées aux État-Unis à la clôture de chaque jour (TWS et relevés) proviennent de l'Options Clearing Corporation (OCC).  En tant que seule chambre de compensation pour ces produits d'options, l'OCC génère un cours de clôture pour chaque contrat d'option pour calculer la marge requise de ses membres pour lesquels elle compense les transactions (ex. : IB) et également pour fournir les tableaux de risque utilisés par les courtiers portant des comptes de portefeuille sur marge.

Il est important de noter que les cours générés par l'OCC sont modifiés et peuvent ne pas refléter le cours de clôture tel que distribué par les Bourses participantes.  Ils sont tout d'abord modifiés car il n'y a pas de cotes groupées pour les options, la plupart desquelles sont cotées plusieurs fois et fongibles sur les sept Bourses (c'est-à-dire que vous pouvez avoir à choisir entre sept cotes chaque jour).  En conséquence, l'OCC crée un cours unique à la clôture, qui est théoriquement uniforme sur toutes les Bourses et vérifié pour veiller à ce qu'il n'y ait pas de conditions d'arbitrage de levée ou de temps. 

Pour créer des cours, l'OCC commencera par prendre le point médian du cours acheteur le plus élevé et du cours vendeur le plus bas parmi toutes les bourses, déterminant ainsi la volatilité implicite et lissant la courbe de la volatilité implicite (pour une catégorie, un type ou une échéance d'option donné(e)) grâce à un processus itératif qui, à son tour, ajuste les cours de l'option.  Il existe également des règles mises en place pour limiter la volatilité de certaines options nettement dans ou hors du cours. Le cours modifié résultant est étendu jusqu'à 6 décimales.  En raison des frais généraux d'exploitation pour le calcul des cours modifiés pour l'univers entier des séries d'option, ce processus n'est réalisé qu'une fois par jour à la clôture des marchés.

Syndicate content